الصفحة الاولى
المفقودون والمعتقلون في السجون السورية وغيرها

Il faut instaurer la Banque d’ADN qui, grâce aux parents de tous les disparus et les détenus libanais, qu’ils soient dans les geôles syriennes ou ailleurs, constituera une base de données pour lancer l’enquête. Un comité gouvernemental ou ministériel sera formé et chargé d’amener une solution radicale à ce dossier. A cette fin, il faudra obliger les dirigeants des partis politiques et des milices ayant participé à la guerre de montrer tous les documents qu’ils détiennent, afin d’identifier les parties qui ont livré et reçu les détenus, mais aussi pour révéler les lieux des fosses communes. De même, il faudra promulguer une loi qui mette les libérés des geôles syrienne sur un pied d’égalité avec ceux des prisons israéliennes, tant au niveau de l’indemnisation qu’au niveau de la réhabilitation psychologique, sociale et familiale.
 

تسجل في خدمة المستجدات
هل تعلمون؟
اكتشفوا معلومات مفيدة متعلقة بالإنتخابات.
مساحة حرة
هل ترى في الانتخابات المقبلة فرصة للتغيير؟
نعم
كلا
<< ارسل
<< وجهة نظري
|