massoud-ashkar.org
                        Nous souhaitons exprimer nos remerciements les plus sincères et nous nous engageons à poursuivre cette noble lutte et de rester fidèles à nos camarades tombés au combat, puisque nous croyons fermement que le droit est la valeur ultime et suprême. Massoud Ashkar
Presse éléctronique
Massoud Achkar: "Le prochain gouvernement va devoir redonner de l'espoir aux Libanais, et surtout aux jeunes"
1 Février 2011 - iloubnan.info

Dans un entretien accordé à iloubnan.info, le fondateur de l'Union pour le Liban Massoud Achkar, ancien candidat aux législatives pour Achrafieh, a espéré que le prochain gouvernement gère les dossiers liés au quotidien des Libanais. "Le TSL est un dossier important mais il ne doit pas effacer tous les autres et faire oublier les problèmes des citoyens: la hausse des prix, l'électricité, l'eau… le gouvernement doit s'attaquer à ça. Le dossier du tribunal a complètement occulté tout le reste" a regretté M. Achkar. "Il doit être discuté. Je suis pour le TSL, j'ai moi-même des amis qui ont été assassinés. Mais je suis contre sa politisation, et ce qu'on entend aujourd'hui laisse plutôt penser qu'il l'a été. Le TSL est devenu aujourd'hui un objet de discorde."

Concernant la composition du prochain cabinet, Massoud Achkar, en expliquant qu'il penche pour un gouvernement mixte, mêlant hommes politiques et technocrates, a surtout espéré que le cabinet soit formé de "gens à la hauteur de leur tâche,".

Les ministres devront prendre en considération beaucoup de questions sociales, a expliqué M. Achkar, citant "la pauvreté qui sévit dans beaucoup de régions, la hausse du prix du mazout en hiver, ou encore celle du prix de l'essence"

Concernant les sujets liés à la sécurité, le fondateur de l'UPL a mentionné la question des armes illégales au Liban, à commencer par celles des Palestiniens, avant de parler de celles de la Résistance. Pour lui, ces questions doivent passer par le dialogue. "On ne peut pas régler les problèmes par la force," a-t-il expliqué, "l'expérience a de toute façon montré que personne ne peut éliminer l'autre. La seule solution passe par le dialogue. Mais pas un dialogue de sourd: le comité du dialogue n'a jusqu'à présent pas vraiment donné de résultat…"

Réactiver le dossier des personnes disparues en Syrie

L'un des dossiers resté en suspens et abordé par Massoud Achkar est celui des Libanais disparus, notamment en Syrie. Ce dossier doit être relancé, espère-t-il: "Nous avions demandé la mise en place d'une banque ADN par exemple, pour permettre d'identifier plus facilement les corps retrouvés, notamment dans des charniers, et permettre ainsi aux familles concernées d'obtenir des réponses sur le sort de leurs proches disparus. Mais cela aussi est resté sans suite. Il y a un conflit d'intérêt évident avec la Syrie sur ce dossier. C'est à l'Etat libanais de gérer cette question, qui préoccupe déjà des ONG au Liban depuis longtemps. Le gouvernement avait instauré une commission sur le sujet, qui avait rencontré une commission syrienne. Mais le dossier n'a pas avancé, il faut le réactiver."

Il ya bien d'autres dossiers d'une importance cruciale, a conclu Massoud Achkar, en soulignant que "le nouveau gouvernement doit lutter contre la corruption aussi et faire preuve d'un fonctionnement plus efficace. Et surtout, il doit redonner de l'espoir aux Libanais, et surtout aux jeunes. Redonner envie aux gens de s'accrocher au pays, leur donner des raisons de ne pas vendre leur terre et partir."
 

Je m'inscris à la newsletter
de Massoud Ashkar
LE SAVIEZ-VOUS?
Découvrez des faits nouveaux en rapport avec les élections.
ÇA SE DISCUTE
Croyez-vous que les prochaines élections offrent l’occasion de réaliser le changement?
Oui
Non
Envoyer >>
Mon point de vue >>
|